SEED Science


« Penser » comme un ordinateur
Premier ordinateur électronique

Après Babbage, on commença à concevoir des machines à calculer mécaniques de plus en plus complexes, en particulier sous l'impulsion de l'entreprise International Business Machines, créée en 1911, et mieux connue sous le nom d'IBM. Cependant, ce n'est qu'au cours de la seconde guerre mondiale que fut conçu le premier ordinateur entièrement électronique. Il pouvait effectuer 5 000 additions par seconde ! Cet ordinateur, qui s'appelait l'ENIAC. fut développé et conçu par l'armée américaine dans son laboratoire de recherches balistiques. Il fut mis en service pour la première fois en 1947 et resta en service jusqu'au 2 octobre 1955, à 23h45. L'ENIAC utilisait des compteurs à anneaux à dix positions pour enregistrer les chiffres. L'arithmétique était réalisée en comptant les pulsations avec les anneaux et en générant les pulsations lorsque le compteur faisait un tour. Le principe consistait à imiter par l'électronique les systèmes de roue à chiffres des machines à calculer mécaniques.

 

ENIAC

Photo publiée avec l'aimable autorisation de l'armée américaine.

ENIAC, acronyme de Electronic Numerical Integrator And Computer, était le premier ordinateur entièrement électronique.

Suite à l'arrivée des premiers ordinateurs dans les années 1950, dont fait partie l'ENIAC, plusieurs découvertes expérimentales ont permis de démontrer que les transistors présentaient les mêmes fonctions que les tubes à vide.

 

En 1979, INTEL lance le microprocesseur 8088 (ou circuit intégré), capable de traiter 300 000 opérations par seconde. En 2000, l'entreprise lance le microprocesseur Pentium 4, dont la capacité de traitement atteint désormais 1 700 000 000 opérations par seconde, soit une capacité de traitement 6 000 fois plus importante que celle du microprocesseur INTEL 8088 ! Cette augmentation exponentielle du nombre de transistors par circuit intégré repose sur la loi de Moore. En 1965, seulement quatre ans après l'invention du premier circuit intégré par technologie « planar », Gordon Moore avait prédit que le nombre de transistors par circuit doublerait tous les deux ans. Source : Avec l'aimable autorisation d'Intel Corporation. En 2004. une puce de silicium qui mesure 0,5 mm2 possède la même capacité que l'ENIAC qui occupait une pièce entière.

 

Loi de Moore

Image publiée avec l'aimable autorisation d'Intel Corporation

 

Semi-conducteur

Échantillon d'un appareil semi-conducteur représentant plusieurs circuits imprimés. Chaque couleur représente un matériau différent.

En 1943, Thomas Watson, fondateur d'IBM, déclara : « Je pense qu'il existe un marché mondial pour, peut-être, cinq ordinateurs ». Il ne pouvait alors en aucun cas se douter que son entreprise contribuerait grandement à faire de l'ordinateur un objet aussi omniprésent de notre quotidien. Les ordinateurs sont de plus en plus puissants et prennent de moins en moins de place. Ils sont présents partout dans le monde et leurs ventes ne cessent de progresser. La vie telle que nous la connaissons aujourd'hui serait bien différente sans la découverte de la puce électronique. Un demi-siècle seulement après son invention, tous les objets, du lecteur DVD à l'avion de combat, qui combinent vitesse et complexité, sont équipés d'une puce.

Une simple puce électronique peut prendre en charge le réseau d'alimentation électrique d'une ville. Elle peut également faire fonctionner le micro-ondes que vous utilisez pour réchauffer un plat ou votre téléphone portable lorsque vous souhaitez joindre vos amis ou un membre de votre famille. Nombreux sont ceux qui pensent que l'ordinateur est l'une des plus grandes inventions de l'homme.


Looking for more information?